dimanche 11 décembre 2016

philippines à Hong Kong

J'avais envie de mettre en titre de ce petit article les cartons de Hong Kong

Un dimanche dans le centre de Hong Kong est un dimanche ou on ne peut que rencontrer des centaines de milliers de Philippines la grande majorité femmes de menage. Elles   envahissent les rues, les places pour pouvoir partager, vivre un peu le pays...qu'elles ont quitté parfois depuis plusieurs annees.

D'apres les differents partenaires avec lesquels nous avons pu discuter, elles seraient car 95 % sont des femmes 200 000 à Hong Kong.

Arrives avec laurent peu avant huit heures à l'eglise Saint Joseph, nous avons ete emportes par un courant de centaines de philippines qui sortaient de la messe vers la cathedrale anglicane dans laquelle nous avions rendez vous.

A cette messe anglicane, les pratiquants sont en majorité philippins et catholiques...ce qui ne gene personne...surtout pas les philippines qui se comportent à l'office anglican comme à la messe catholique. Il faut dire qu'il y a beaucoup de similarites et c'est le meme Dieu ... dixit ce qui est vrai.

Le premier mot qui m'est venu à l'esprit en les voyant par groupes ou parfois seules sur des cartons est le mot solitude....particulierement affective. Cette solitude qu'elles acceptent dans cette idee de sacrifice, de sacrifier leur vie  pour leur famille sous une forme de martyrisation en esperant aller plus rapidement au paradis.
Cette famille, qui malheureusement souvent ne se rend pas compte des difficultes que rencontrent toutes ces femmes dans leur travail.
Cette famille qui attend que l'argent arrive regulierement,  que la manne tombe du ciel ou pire harrasse l'immigree pour obtenir encore plus d'argent...
Cette famille qui depensera tout l'argent envoyé en oubliant le futur de celle ou de celui qui s'est sacrifié.
Actuellement des associations travaillent à Hong Kong pour accueillir, aider, conseiller ces femmes qui sont parfois abusees, exploitees sans soutien.
Avec difficulté, ces associations essayent de faire comprendre aux femmes qui ont quitté enfants et mari qu'il faut qu'elles pensent à elles, qu'elles soient un peu egoistes...pour leur futur mais aussi leur present.
Il n'est pas facile de ne plus se sacrifier pour devenir une personne libre...



mardi 29 novembre 2016

pauvreté fatalité ?

On a tendance à considérer que la pauvreté est une fatalité; l'Histoire, peut-être, qui veut nous en convaincre, puisqu'elle semble éternelle. Nos sociétés modernes produisent plus qu'elles ne consomment et il y a désormais, énormément de richesses disponibles. Le problème, c'est que cette richesse n'est pas équitablement répartie, chez nous comme dans la plupart des pays du monde. Nos sociétés ont "pactisé avec le diable du néolibéralisme" qui favorise exclusivement les plus riches en espérant que leur richesse "ruissèle" vers le bas, vers les moins favorisés, vers ceux qui produisent. Mais cela ne marche pas puisqu'il n'y a jamais eu autant de richesses ni autant de pauvres, et que les plus riches le sont infiniment (le fameux 1%). La solution ? institutionnel (tous résignés) pour tenter une autre voie : celle qui mettra au centre de nos préoccupations, l'Homme et son bien être, le respect des valeurs, le sens moral, et le respect de notre cadre de vie dont nous ne sommes pas dissociables. Vaste chantier, mais quel espoir il ouvre !

Belle  reflexion pour les futures elections....


lundi 14 novembre 2016

Jean Do et jonalyn

Si vous avez  visité la fondation virlanie , vous avez surement rencontré ces deux enfants très handicapés. Ils vivent dans une chambre avec air conditionné . Ils ont besoin de rester dans une temperature stable car les moindres ecarts de temperature dans ce pays humide et tropical que sont les philippines peuvent les amener à l'hopital car ils sont fragiles et facilement malades.

 Jean Do  vit couché. Il n'entend pas, ne parle pas et est nourri avec une sonde.
Jonalyn vit un peu assise, mais elle est aussi souvent couchee...et est aussi nourrie grace à une sonde.

Pour moi, ces deux enfants qui reagissent peu à la vie...sont les tresors de notre fondation.

Au sein de la fondation Virlanie nous ne recherchons pas la performance...mais chaque enfant qui est accueilli au sein de la fondation a un droit absolu à etre aimé et reconnu pour ce qu'il est aujourd'hui et ce qu'il sera demain.

Jonalyn a aujourd'hui 7 ans Jean Do 10 ans.....ils vivent parmi nous depuis des annees, au milieu de nous dans le silence de ce qu'ils sont, de ce qu'ils vivent. Ils sont entoures d'une equipe medicale devouee et attentive.

Leur rencontre me conduit à me poser la question de ma propre vulnerabilité pour decouvrir ma propre humanité et vivre une forme de croissance humaine au coeur de moi - meme , avec mes richesses et mes pauvretés.

Avec  Jonalyn et Jean Do, la fondation est reellement au service des plus vulnerables, des plus pauvres des plus pauvres. Elle est dans sa mission.



jeudi 10 novembre 2016

elections

le personnage de Donald Trump nouveau president des USA marque de vraies ressemblances avec  Rodrigo Duterte president des philippines...meme populisme, meme vocabulaire souvent peu chatié, promesses tout azimut
Le populisme a le vent en poupe....

La peur est la plus mauvaise des conseilleres et le repli sur soi la pire des options

Ce qui nous rassemble vaut mieux que ce qui nous divise.

Il est preferable de batir des ponts que de batir des murs...

 C'est ce que j'espere..

samedi 5 novembre 2016

quelques citations

O grand esprit, ne me permets pas de juger quiconque avant d'avoir parcouru 20 lieues dans ses mocassins Adage améradien Ne regarde pas en arriere, tu ne vas pas dans cette direction. Il est dur d'echouer, mais il est pire de n'avoir jamais tenté de réussir. Franklin Roosevelt Ne perds pas ton temps avec des explications, les gens entendent ce qu'ils veulent entendre. Paulo Coelho Mes comptes twitter..@kuyadom et @domkuya j'y ecris tous les jours...enfin presque

la vision d'un president

Mon propos n'est pas de parler du president français, mais du president philippin qui a eu la vision de Dieu

Recemment lors d'un voyage en avion au dessus des philippines, il a eu une vision de Dieu qui lui demandé de ne plus jurer et de ne plus dire des mots grossiers....sinon l'avion s'ecraserait.....tiendra-t-il sa promesse ?

nouvelles

la fondation se transforme evolue avec une equipe qui s'est rajeunie...Nous partons sur des nouveaux chemins qui ne sont pas toujours pour moi faciles à prendre.
Durant ces presque trente annees de presence aupres des enfants et des familles les plus vulrerables aux Philippines, je me suis souvent situé sur l'urgence et repondre aux besoins immediats des enfants...
 un enfant nouveau-né qui se trouvait dans un etat lamentable dans les rues...je cherchais l'argent pour ouvrir une maison pour les accueillir avec leurs meres qui elles aussi etaient dans une grande precarite...
Ma rencontre avec une enfant de 9 ans qui se prostituait me mettait en face de realites que je ne pouvais supporter...nous amenait à creer une maison pour les enfants et jeunes filles abusees sexuellement...
et d'autres maisons ont demarre au sein de la fondation sur ce meme processus...
Aujourd'hui, l'equipe de management de la fondation propose de faire une pose...ce qui me fait penser à l'evangile ou le batisseur se pose, regarde, etudie avant de construire la maison.

Cette pose qui concernera les programmes de Manille, mais pas ceux de Negros et bacolod qui sont la construction de la ferme dont nous recherchons les financements. Cette ferme, je vous le rappelle, sera pour accueillir une trentaine de jeunes adultes handicapes mentaux mais peut etre un programme de rue à Bacolod.

S'arreter, regarder, etudier, prendre son temps pour repartir sur de nouvelles bases plus solide pour une nouvelle histoire de trente ans pour la fondation Virlanie.... pour une histoire ou de nouveau plus de 15 000 enfants seront accueillis ...pourquoi pas ?